■  Affichages & Documents Obligatoires Normes Avril 2019 ■  Livraison en 24/48H & Gratuite dès 80€ HT ■

Ouvrir un food truck : ce que vous devez savoir avant de lancer une affaire qui roule...

RSS
Ouvrir un food truck : ce que vous devez savoir avant de lancer <em>une affaire qui roule</em>...

Obligations, tendances, formations, affichages obligatoires : tout ce que vous devez savoir avant d'ouvrir un food truck

Importé directement des États-Unis, le concept de food truck ne cesse de se développer dans nos villes, pour le meilleur de nos papilles. Il est devenu l'emblème de la gastronomie street food, et nombreux sont les candidats  qui veulent se lancer dans l’aventure. Mais avant d’ouvrir son propre camion ambulant il est nécessaire de bien se renseigner. Focus sur les éléments à connaître et maîtriser avant de se lancer dans une affaire qui roule...

Le food truck en chiffres

restaurant ambulantÀ l’origine du food truck, il y a le chuckwagon développé par Charles Goodnight durant la guerre de Sécession. Il avait pour vocation de nourrir les migrants en partance vers le nord des États Unis. Au fil des années, le concept s’est transformé pour devenir restaurant ambulant, d'abord à l'attention des travailleurs de nuits et de l’armée américaine, puis désormais des citadins souvent pressés de déjeuner.

 

 

  • 70% des déjeuners sont pris hors foyer
  • 750 food trucks en activité en France en 2018 (en progression de 120 à 150 camions par an)
  • 5% de croissance annuelle pour le marché de la vente à emporter
  • entre 15.000 et 60.000€ pour acquérir, équiper un véhicule et lancer son activité
  • 400.000€ le chiffre d'affaires moyen d'un food truck en France
  • 120 repas par jour et en moyenne pour un food truck
 

Les étapes de l'ouverture de votre food truck

Tous les voyants sont donc au vert pour que vous aussi tentiez votre chance...

Le concept

Il est important de vous distinguer et d'opter pour un concept fort et clair. Il doit  transparaître dans votre identité visuelle, dans votre menu, mais aussi être le reflet de votre personnalité, de vos goûts et de vos préférences. Quels types d'offres êtes-vous le mieux à même de réaliser et qui rencontre un marché existant : burger, sushi, cuisine du monde ou du terroir ? Quelles valeurs et positionnement souhaitez-vous défendre : slow food, vegan, bio, produits locaux ?
Déclinez votre positionnement autour d'une identité visuelle, une dénomination de plats et une communication singulière.
Pensez à communiquer dans les médias locaux (journal de votre ville, site local…) et sur les réseaux sociaux. Pensez également à proposer votre présence lors d’événements, à proximité des lieux de travail et des bureaux, y compris en initiant des partenariats avec les entreprises concernées. 

Le budget d'investissement

FoodtruckOn estime le coût d’acquisition d’un food truck entre 15 000 € et 60 000 €, selon vétusté, options, et hors frais de fonctionnement (carburant, ...) et d'entretien. A cela s'ajoutent, la souscription d'une assurance, les fournitures d’eau et électricité, l’achat de matériel de restauration, la décoration et supports de communication, les stocks de denrées alimentaires, un lieu de stockage et un éventuel laboratoire de fabrication, des charges sociales. Selon les communes, un « loyer » (de 25€ à 75€) et une redevance mensuelle (pouvant représenter jusqu’à 12,5% des ventes) seront exigés par la mairie.

L'étude de marché

Portez votre attention sur :

  • les caractéristiques de la zone de chalandise que vous visez : volume de population et de salariés, caractéristiques CSP et âges, emplacements disponibles, proximité des axes passants, présence de lieux de vie ou de noeud de transport en commun... 
  • la concurrence directe (food trucks existants), mais également indirecte (Fast food, Restaurants, Sandwicheries, Boulangeries, Brasseries) en jouant la carte de la différenciation (de l'offre, des prix, des services, de l'image, et des options)
  • l'analyse de la demande : menez une étude en direction de vos prospects sur zone pour déterminer la nature de l'offre attendue, le niveau de prix accepté, ticket moyen minimum et maximum, le temps de service attendu, la fréquence de ré-achat,...
Déduisez-en une fourchette haute et basse de chiffre d'affaires potentiel, en vérifiant qu'elles sont toutes 2 aptes à couvrir vos investissements et coûts de fonctionnements.

Les obligations légales & démarches administratives 

L'activité de food truck nécessite une création d'entreprise et l'obtention d'un statut légal :

autorisations pour ouvrir un food truck
. Le statut d'auto entrepreneur : vous êtes seul à travailler dans le cadre de votre activité de food truck,  vos biens personnels et professionnels sont confondus et sont donc tous deux saisissables en cas de faillite. Les bénéfices engendrés par votre activité sont partie intégrante de vos revenus, soumis à l'impôt sur le revenu, et ne peuvent excéder 82 800€ par an.
. La SARL (Société à Responsabilité Limitée) : elle implique au moins 2 personnes (associés), et l’organisation d’une assemblée générale au moins une fois par an. Le capital social de l’entreprise est composé par les apports des différents associés. Ainsi en cas de faillite et en l’absence de fautes graves, les associés ne peuvent voir leurs biens saisis qu'à hauteur de leur apport initial respectif.
. L'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) : mêmes caractéristiques que la SARL, hormis qu'elle ne compte qu'un seul "associé".

    Les démarches administratives : 

    • immatriculation et obtention de votre RCS auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (vente de plats individuels de type street food) et de la CCI (Chambre du Commerce et de l’Industrie) si dans le cadre de votre activité vous vendez des produits non transformés (boissons, desserts…). Vous devez absolument faire la demande d'une carte de marchand ambulant qui vous sera délivrée par la Chambre à laquelle vous êtes rattaché.
    • Autorisations d’Occupation Temporaire (AOT), auprès des autorités.
      . permis de stationnement : si votre occupation est sans emprise au sol (terrasse ouverte, étalage…). Elle s'obtient auprès de la mairie ou de la préfecture contre une redevance.
      . permis de voirie : si votre occupation compte une emprise au sol. Elle s'obtient auprès de la mairie contre une redevance.
      . permis d’installation sur un marché : si vous souhaitez positionner votre food truck sur un marché, des halles, une foire ou pendant un événement. La contrepartie est alors un droit de place à acquitter à la commune ou l'organisateur.

        Les formations et affichages obligatoires

        Cette activité de restauration est soumise aux contraintes légales de formations inhérentes aux restaurants et/ou de débits de boissons :


        affichages obligatoires food truck. la formation à l'hygiène alimentaire HACCP : obligatoire depuis le 1er octobre 2012, elle devra être suivie par au moins l’une des personnes travaillant au sein du food truck. D'une durée de 14 heures sur 2 jours, elle seule vous autorise à préparer, servir et commercialiser des denrées alimentaires.
        . le permis d'exploitation : lui seul vous autorise à servir des boissons alcoolisées (la bière, et même la bière sans alcool entre dans cette catégorie de boissons), à consommer sur place ou à emporter, dans le cadre de l'exploitation de votre licence de Petite Restauration. Elle nécessite 2 jours et demi de formation auprès d'un organisme agréé par le Ministère de l'intérieur.

          Enfin, votre food truck doit présenter tous les affichages obligatoires légaux propres aux établissements de restauration et débits de boissons recevant du public :

           

          Les prochains événements Food Truck à venir :


          Découvrez nos produits pour Food Trucks :

          > Voir nos Affichages Obligatoires

          > Voir nos Panneaux de Licences

          > Voir nos Documents Obligatoires

          > Voir tous les Produits MCA Group

          Article précédent

          • Pascal Segarra